Outillage1.jpg

3 décembre 2019

GRAUX participe à la réalisation du projet de tous les superlatifs technologiques : l’ELT !

Le téléscope géant européen (ELT pour Extremely Large Telescope en anglais) est le projet le plus ambitieux au monde et est porté par l’Observatoire européen austral (ESO). Ce téléscope doit permettre des avancées majeures dans le domaine de l’astronomie, notamment grâce à son miroir primaire d’un diamètre de 39 mètres.

Lorsqu’en juin 2012, le Conseil d’Administration de l’ESO entérine le budget de construction du téléscope géant, la Ministre néerlandaise, en charge de l’Education, de la Culture et des Sciences, Maria van der Hoeven déclarait « An almost unique level of international cooperation is achieved at ESO, and everything is done by those who can do it best, irrespective of their country or institution. This spirit of excellence is an example for all Europe. » (ndl. : Un niveau rare de coopération internationale se concrétise à l’ESO. Tout y est réalisé par ceux qui sont en mesure de produire le meilleur, quelque que soit le pays ou l’institution. Cet esprit d’excellence est un exemple pour toute l’Europe.).

GRAUX sélectionné pour son expertise en technologie sous vide poussé.

GRAUX s’inscrit dans cette démarche d’excellence et dispose d’une expertise de pointe dans la fabrication d’équipements industriels ayant recours à la technologique sous vide poussé. C’est, entre autres, pour ces raisons que la fabrication des outils de traitement et des convoyeurs en inox de transport des segments de miroir a été confiée à GRAUX.

Le miroir principal composé de 798 segments positionnés avec une grande précision.

Le télescope ELT est composé de plusieurs miroirs de formats impressionnants qui ont nécessité des études extrêmement poussées et un niveau de précision de production jusqu’alors non atteint.

Parmi ceux-ci, le miroir primaire principal M1 (f/0,93) de l’ELT a un diamètre de 39 mètres et, compte tenu de sa taille, utilise la technique du miroir segmenté, c’est-à-dire qu’il est formé de l’assemblage de plusieurs « petits » miroirs. Il comprend 798 éléments hexagonaux de 1,45 mètres de diamètre et 40 millimètres d’épaisseur assemblés comme ceux du télescope Keck à Hawaï. La masse du miroir primaire est de 150 tonnes. Le miroir M1 est soutenu par 30 000 supports qui corrigent en temps réel les efforts dus aux mouvements de flexion et de déformation générés par le vent et la rotation du miroir.

Schéma de l’ELT : M1 miroir primaire, M2 miroir secondaire, M3 miroir tertiaire, M4 miroir déformable (optique adaptative, M5 miroir renvoyant la lumière vers les plateformes instrumentales, 6 axe horizontal de la partie optique (hauteur), 7 plateforme instrumentale (x2), 8 lasers de l’optique adaptative (x6), 9 plateforme orientable (⇒azimut), 10 contreventements sismiques.

Le traitement régulier des segments de miroir est réalisé sous vide poussé dans des conditions extrêmes.

Ces miroirs doivent recevoir un traitement spécifique renouvelé régulièrement. Pour cette raison et étant donné que le téléscope est installé à 3.000 mètres d’altitude dans le désert de l’Atacama au nord du Chili , l’ESO construit usine de traitement des segments de miroirs à côté du téléscope géant.

Ce traitement spécifique se passe sous vide et nécessite un outillage spécifique pour manipuler les miroirs dans les chambres sous vide. Et comme cela se passe au Chili, toute l’usine et tous les outillages doivent pouvoir gérer les secousses sismiques sans casser de verre…

Des conditions extrêmes motivant l’établissement d’un cahier des charges exigeant que GRAUX a pu remporté face à une compétition de haut niveau.


Images des réalisations




5 octobre 2019

Une nouvelle fraiseuse SORALUCE FP 8000 est opérationnelle.

En octobre 2019, GRAUX a procédé à la mise en route d’une nouvelle fraiseuse de grande capacité dimensionnelle, plus précise et autonome. Cet équipement complète la mise à niveau de l’ensemble de l’outil de production et répond ainsi à la demande croissante de fabrication d’unités mécano-soudées de grande dimension.

Accueillir une machine de 26 tonnes dans un atelier en activité présente de nombreux défis.

L’installation de ce nouvel ensemble d’usinage a nécessité une préparation minutieuse. Il ne fallait pas compromettre la poursuite des activités dans le hall destiné à accueillir cette machine tout en réorganisant les zones de travail afin de libérer de la place pour l’exécution des travaux importants nécessaires à la préparation de la dalle. Tout ceci dans une période de planning de production bien chargé ! L’équipe a su faire preuve de flexibilité et a participé pleinement à l’arrivée en douceur de ce nouveau ‘bébé’.

Les travaux de démolition de la dalle en béton, l’excavation et le déblaiement de 240 m3 de terre furent terminés fin mai 2019. Ensuite, durant le mois de juin, il a été procédé à un ferraillage spécifique, la coulée d’un béton haute résistance et la réalisation, très précise, des plots d’ancrage de la machine.

A la reprise d’août, faisant suite à la fermeture officielle d’été, la fraiseuse a été montée. A l’issue de ce travail, d’une durée de six semaines, les premiers réglages machines ont pu démarrer fin septembre. La réception définitive a eu lieu début octobre.



Informations techniques de la fraiseuse.

Marque : Soraluce

Modèle : FP 8000

Course longitudinale (axe X) : 8000mm

Course verticale (axe Y) : 3100mm

Course transversale (axe Z) : 1600mm

Tête de fraisage à indexation automatique, puissance 37 KW, vitesse de rotation 7000 Tr/min

Magasin de 40 outils

Commande numérique Heindenhain iTNC 640 qui reçoit les programmes depuis notre CFAO Mastercam.

Dimensions de la machine : 16250x8200x4130 mm

Poids : 26 T

Tolérances mesurées lors de la réception de la machine.

La machine a été réceptionnée en nos ateliers avec les mesures suivantes :

  • Précision de la géométrie de la machine selon ISO 10791-3 :
    • Axe X : 0.022 mm sur les 8000mm
    • Axe Y : 0.005 mm
    • Axe Z : 0.02 mm
  • Précision de la tête selon ISO 10791-3 :
    • Nez de broche : 0.005mm
    • Axe de broche par rapport à la table : 0.004mm
    • Rotation de tête : 0.01mm

(source : vidéo du fabricant. Les images en fin d’articles présente la fraiseuse FP 8000 dans nos ateliers.)

Une nouvelle machine tournée vers les besoins de clients exigeants.

Cette fraiseuse complète idéalement l’ensemble de nos outils de production. Elle nous permet de répondre, notamment, à des besoins pointus tant en terme de grandes dimensions d’usinage que de dynamique de production élevée.

En voici ses principaux atouts :

  • + de capacités en terme de dimension;
  • Précision plus importante;
  • Usinage de la machine en autonomie (sans opérateur permanent) grâce au magasin de 40 outils;
  • Vitesse de broche élevée permettant des meilleurs états de surface et d’usiner de l’alu plus rapidement;
  • Parfait pour l’usinage de mécano-soudés de grande dimension.

Images de la fraiseuse dans nos ateliers




3 janvier 2019

Nos bâtiments ont bien évolués depuis la construction, sur le site actuel, du hall et des bureaux en 1983.

En janvier 2019, une nouvelle extension de 40 x 32 m est sortie de terre. Ce nouveau hall répond aux normes d’isolation PEB actuelles (environnement), est entièrement équipé pour manutentionner des charges jusqu’à 12 T.

Il est dédié à des fabrications spéciales et à la logistique des pièces entrantes/sortantes. Il permet de répondre à l’augmentation d’activité et donc des flux dans les bâtiments de production.

Avec cette extension, la totalité de la surface des bâtiments de Graux est portée à plus de 6200 m².


MC-1989.jpg

12 juillet 2018

38 années passées aux commandes du succès de GRAUX.

Après 43 ans de travail dont 38 acharnés pour faire vivre et développer GRAUX, le temps est venu pour Marc CHANTEUX, Administrateur Délégué, de souffler et de profiter d’une retraite méritée.

Marc, beau-fils d’Albert Graux a commencé le 1eroctobre 1980 au sein de la société ACM Momignies qui fusionnera plus tard avec « Ateliers Graux » pour devenir ensuite « GRAUX ». Marc a d’abord œuvré au suivi des fabrications pour rapidement prendre en main les relations commerciales de manière très naturelle. Son goût prononcé pour la mécanique et l’usinage l’amène également à développer le savoir-faire de l’entreprise vers les métiers du tournage, du fraisage et du montage mécanique, ce qui se révèlera une clé du succès de GRAUX.

Marc CHANTEUX, artisan de la vision de GRAUX : Coopérer pour durer.

En 2002, Marc devient Administrateur délégué. Il conforte la croissance grâce à ses compétences en développement commercial et accroît les capacités de GRAUX en terme d’infrastructure, de parc machine, de personnel et de savoir-faire.

Marc est également l’artisan de nombreuses collaborations à long terme. Son sens du partenariat, étayé par ses valeurs de transparence, de qualité et de travail permettra de mener des projets de collaboration d’une ampleur sans précédent. Il donne toutes ses lettres de noblesses aux valeurs défendues par l’entreprise, de sa création en 1934 à ce jour. Ces valeurs sont : rigueur, réalisme et partage.

La 4ème génération prend le relais.

Ayant toujours été soucieux de la pérennité de l’entreprise, Marc élabore depuis plusieurs années un plan de continuité avec l’aide de son fils Julien qui reprendra les rennes dès le 1er Septembre 2018. Julien est impliqué dans la gestion de GRAUX depuis 2003 en tant qu’administrateur et y est actif depuis 2010.

Une équipe technique solide pour mener des projets ambitieux.

L’équipe technique expérimentée de GRAUX est aujourd’hui menée par 4 responsables de projets, ingénieurs (électro-) mécaniciens, qui proposent des solutions pour chaque construction de machine spéciale ou d’ensemble mécanique. Ils sont assistés d’une équipe composée de préparateurs et dessinateurs, afin d’élaborer le détail des fabrications. L’ensemble du personnel de GRAUX est maintenant constitué de 40 personnes.


Walibeam-001-1.jpg

15 mai 2018

GRAUX – Contribue avec Walibeam au développement d’une technologie innovante

En 2017, GRAUX est entré dans la plate-forme Walibeam. La plateforme est le fruit d’un consortium regroupant les entreprises AGC Glass Europe, Ionics, GRAUX et CRM, ainsi que le centre de recherche et développement Materio Nova. L’objectif de cette association est de développer des prototypes de traitement de surface par implantation ionique et de les amener à maturité pour la production à grande échelle.

En tant que fabricant de machines de haute technologie et contributeur à cette initiative, GRAUX est heureux de pouvoir participer au rayonnement technologique de la Wallonie avec des partenaires réputés. Cette coopération permet à GRAUX de réaliser un prototype de machine de traitement des surfaces dans des environnements soumis au vide très pointu (1.6 x 10 exp -7), associant des assemblages soudés spécifiques et des tests d’étanchéité poussés.

Présentation du premier prototype de traitement de surface par implantation ionique à la Foire d’Hanovre 2018, en Allemagne

La foire d’Hanovre, « Hannover Messe » qui s’est tenue du 23 au 27 avril 2018 dans la capitale de la Basse-Saxe, est la plus importante foire industrielle et technologique au monde. Plus de 230.000 visiteurs professionnels et 5.000 journalistes y ont rencontré plus de 6.500 exposants venus de 75 pays. Une vitrine exceptionnelle pour mettre en avant le savoir-faire des entreprises réunies dans la plateforme Walibeam. Le prototype de traitement des surfaces par implantation ionique présenté cette année, fabriqué et assemblé par GRAUX en partenariat avec AGC Glass Europe, fut la vedette de l’espace collectif organisé sous la houlette de Wallonie-Bruxelles International (WBI) et l’Agence wallonne à l’exportation (AWEX).

Une nouvelle façon de concevoir le traitement des surfaces.

L’implantation ionique transforme la surface des matériaux physiquement ou chimiquement, sans élévation de température, en les bombardant avec un faisceau d’ions de très grande énergie. Ce procédé est tout particulièrement adapté à toutes les industries qui utilisent des pièces mécaniques à forte valeur.


Partenaire-de-lindustrie-de-pointe-2.jpg

5 janvier 2017

GRAUX – Fabricant de machines Spéciales pour l’industrie.

Vous recherchez un fabricant de machines spéciales ? Graux est le partenaire de référence pour de nombreuses industries : Agro-alimentaire, défense, Médicale, Pharma, Chimie, Aéronautique, Sidérurgie et Métallurgie, Environnement, Verre, Technologie du vide, Bureaux d’étude…

Article de La Chambre de Commerce et de l’industrie : GRAUX, partenaire de l’industrie de pointe !

Si depuis sa fondation en 1934, Graux a su rester une entreprise familiale – la 4e génération en faisant aujourd’hui les beaux jours – là n’est pas son unique tour de force. Cette PME basée au fin fond de la Botte du Hainaut, à Momignies, peut surtout se targuer de s’être adaptée à toutes les évolutions de son métier pour atteindre un haut niveau de compétence« Le monde de la tôlerie a connu un tournant révolutionnaire avec l’apparition de l’automatisation et des commandes numériques. Dans les années ’80, nous avons fait le choix de ne pas consentir à cet investissement mais plutôt de développer nos activités d’assemblage et de mécano-soudure pour lesquelles les demandes de clients portaient sur des produits toujours plus complexes » explique Marc Chanteux, Administrateur Délégué de Graux. « Aujourd’hui, nous sommes capables de construire des machines spéciales de A à Z, d’un dossier ou plan qui nous est soumis, puisque nous ne faisons pas d’engineering, à la première mise sous tension en nos installations ! »

 Investissements permanents

Un tel savoir-faire ne s’improvise évidemment pas, mais est le fruit d’une expérience-métier certaine ! « Notre force, c’est notre polyvalence, qui nous amène à travailler avec des secteurs très variés allant de l’industrie plus lourde comme le verre ou la sidérurgie à du plus pointu comme l’aérospatial ou le médical »se réjouit Julien Chanteux, Directeur de la société et arrière-petit-fils de son fondateur. « Ces secteurs nous amènent évidemment à opérer dans un cadre normatif très serré » ajoute Marc Chanteux. « Les matériaux spécifiques que nous achetons et que nous utilisons comme les aciers spéciaux, l’inox, l’aluminium, sont certifiés, tracés, contrôlés, etc. Pour développer ce système qui nous permet de répondre aux besoins de tous secteurs, nous nous sommes inscrits dans une politique d’investissements permanents : 5.000m² d’installations, 4 ingénieurs techniciens, un matériel étalonné de pointe, du matériel d’usinage de qualité, etc. Nous comptons parfois plus de machines que d’hommes… ». Ces matières complexes nécessitant des soudures de qualité, Graux se spécialise aussi fortement en soudage afin de répondre aux normes d’assemblage les plus exigeantes. Un spécialiste international y est présent pour définir les modes opératoires de soudage et tous les responsables de projets et coordinateurs en soudage vérifient la bonne réalisation de ces derniers.

Réalisme, partage, rigueur

Qualifiée et certifiée (ISO 9001), la société Graux a fait le choix de travailler avec des marchés à haute valeur ajoutée plutôt que d’opter pour la série. Pour autant, elle reste consciente de ses limites… « L’une de nos valeurs est le réalisme » explique Julien Chanteux. « Nous savons ce que nous sommes capables de faire et les projets qui nous sont soumis font systématiquement l’objet d’une analyse préalable. Notre seconde valeur est le partage : nous échangeons au maximum avec nos clients pour qui nous voulons nous placer comme l’atelier « ouvert » de leur bureau d’études. Afin de faciliter ces échanges, le client a un contact unique chez Graux, puisque nous avons mis en place des chefs de projet. Cette relation de transparence, de satisfaction et de confiance, nous la devons aussi à notre troisième valeur : la rigueur. Nous opérons évidemment de manière soignée, ponctuelle et ordonnée, mais surtout en respectant scrupuleusement les plans qui nous sont confiés. Comme tous les détails comptent, pas question de prendre des libertés ! »

De quoi donner tout son sens à la devise de l’entreprise : « Coopérer pour durer »…


Fraiseuse-SLP-Soraluce-e1505232458385.jpg

4 juillet 2016

En ligne avec notre programme d’investissement 2016, nous avons acquis une fraiseuse SLP récente du fabricant renommé Soraluce pour augmenter nos capacités en fraisage.

Dotée d’une commande numérique de dernière génération, la machine garantit une précision de 35 microns sur sa course de 6500 mm!

La commande numérique (CN) gère également l’inclinaison de la tête avec une précision de 0.001° et augmente les zones accessibles par sa forme.

En plus d’offrir des dimensions d’usinage importantes de 6500/2000/1500mm, la machine peut être équipée d’une table tournante de 1200*1200 mm pour un usinage de type aléseuse, sans repositionnement.

Idéal pour des grands mécano-soudés de précision.


Nicolas-Benezit-new.jpg

1 avril 2016

Ingénieur spécialisé en conception mécanique, expérimenté de 10 ans dans la réalisation d’ensembles mécano-soudés, En tant que responsable de projets, il s’occupe des affaires complètes depuis leur devisage, la préparation technique et le suivi de fabrication jusqu’à la réception finale avec le client.

Egalement diplômé de l’IIW comme spécialiste international en soudage (IWS), il amène son expertise pour développer encore les compétences en soudure de Graux.

Pour votre prochain projet, au même titre que David Dutront et Alain Sobry, Nicolas Benezit se fera un plaisir d’être votre interlocuteur chez Graux, en particulier si vous avez des assemblages soudés avec des matières spécifiques, étanches, ou soumis à de fortes contraintes.


Graux-se-met-au-vert-e1505232535447.jpg

31 décembre 2015

Fabriquer des pièces, ensembles et sous-ensembles de machines spéciales destinées à l’industrie et respecter l’environnement ne sont pas incompatibles. GRAUX le prouve en devenant le plus important producteur d’énergie verte de la région de Chimay.

Les 343 panneaux photovoltaïques installés sur nos toits permettent de produire environ 100 Mwh/an. De quoi couvrir une bonne partie de nos besoins énergétiques.

En confiant vos réalisations à GRAUX, vous contribuerez aussi à la protection de la nature.

Liens vers les différents articles de presse:

Agoria

Vers l’avenir